29e édition du Festival du premier roman de Chambéry du 26 au 29 mai 2016
 
tables rondes

Participez à ces échanges qui permettent de croiser les regards et d'échanger autour de différentes thématiques. Autant d'occasions d'ouvrir les horizons, que vous ayez lu ou non les romans des auteurs invités.

JEUDI 26 MAI
Numérique, édition et création artistique
Julien Bézille - Carole Brandon - Mathias Enard

15h - Espace Larith
Comment l'artiste et l'éditeur s'emparent-ils des formes numériques pour créer ? Quels sont les nouveaux espaces artistiques dans le numérique, quelles en sont les contraintes et les nouvelles opportunités ? Comment les formes du livre et de l'art se rencontrent-elles dans ces espaces ?

24h en immersion
Jean-Paul Didierlaurent - Manon Moreau - Lionel Salaün

16h - Cloître du Musée Savoisien (repli à l'Hôtel de Cordon en cas de pluie)
Les trois auteurs reviennent sur leur immersion de 24h dans des institutions de santé où ils ont partagé le quotidien des patients et du personnel soignant.

VENDREDI 27 MAI
De l'or, du pétrole, rien que de la poussière...
Lionel Salaün - Dominique Scali

10h - Hotel de Cordon
Les personnages de Dominique Scali et Lionel Salaün poursuivent leur vie et leur ville rêvées, avec l'impasse du mythe américain en arrière-plan. La recherche de l'insaisissable réunit les héros de ces histoires, dans l'errance et la poussière du désert de l'Ouest américain. En racontant les ombres de l'âme, entre désir de vie et tendances destructrices, vers quelle humanité les auteurs nous renvoient-ils ?

Au cœur de la création
Pierre Ducrozet - Mathias Enard

11h - Palais de justice
Deux écrivains qui se lisent, qui s'apprécient, dialoguent ensemble de leurs livres et de leur vision de la littérature. Une conversation autour des formes littéraires, des genres, et des problématiques qui les occupent.

Filme-moi un roman
Yves Bichet - Valérie Perrin - Pasquale Ruju

15h - Salle du Verger
La littérature semble être un véritable « réservoir » à histoires pour le septième art. Les œuvres littéraires deviennent-elles les faire-valoir du cinéma ? Quels sont les limites et pièges de l'adaptation ? Peut-on tout adapter ? Yves Bichet, Valérie Perrin et Pasquale Ruju tenteront de nous éclairer sur la perméabilité des deux genres.

Regards croisés, miradas cruzadas
Pierre Ducrozet - Mathias Enard - Laia Jufresa

17h - Médiathèque Jean-Jacques Rousseau
Les voyages d'un côté à l'autre de l'océan et les récits qui se croisent, nourissent la littérature hispanophone. Au centre de ce vaste univers, des échanges, des tensions et des courants esthétiques qui évoluent sans cesse. Les trois auteurs donneront leur point de vue sur les caractéristiques fondamentales de cette littérature et les auteurs à suivre.

Enquête d'identité
Verena Boos - Saïdeh Pakravan - Michel Serfati

17h30 - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
Les trois personnages de roman, Maite dans Blutorangen, Raha dans Azadi et Alex dans Finir la guerre, se construisent en partant à la recherche de leur identité. Ils reviennent alors sur les évènements vécus par leurs parents, se confrontent à la difficulté d'évoluer dans un monde répressif privé de liberté... Comment la grande Histoire influe-t-elle sur la construction du personnage romanesque ?
Dans le cadre du parcours Itiner'art de l'Académie de Grenoble.
Textes à l'appui
Venez assister à trois tables rondes particulières durant lesquelles les lecteurs de l'association Lectures Plurielles mettent en voix les textes des auteurs et vous invitent à échanger avec eux.


VENDREDI 27 MAI
Français mon amour
Alexandre Civico - Albena Dimitrova

16h - Cloître du musée Savoisien (repli à l'Hôtel de Cordon en cas de pluie)
Alexandre Civico évoque la langue hybride des fils d'immigrés espagnols et la volonté de conquérir le français, clé de l'émancipation, de la reconnaissance, de l'intégration. Albena Dimitrova écrit dans un français teinté de bulgare, se servant d'une langue d'adoption affranchie et inventive. Ils nous diront leur relation physique et sensuelle avec le français et les liens contrastés entre l'identité et la langue.

SAMEDI 28 MAI
Contes modernes
Jean-Paul Didierlaurent - Valérie Perrin

15h - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
La fin de la vie est un sujet délicat à aborder. Pourtant ces auteurs ont su l'évoquer avec poésie et tendresse. Ils s'aventurent sur les chemins de la vieillesse et confrontent les générations, bousculant sur leurs passages nos idées reçues.

DIMANCHE 29 MAI
Matrice littéraire
Saïdeh Pakravan - Parisa Reza

14h30 - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
Les deux auteurs choisissent d'écrire sur leur pays d'origine, l'Iran et s'insurgent contre les mensonges de cette société. Quand l'Histoire est aussi dramatique et mouvementée, peut-on vraiment s'en détacher lorsque l'on signe sa première œuvre romanesque ?
SAMEDI 28 MAI
Je t'aime moi non plus
Camelia Cavadia - Albena Dimitrova

10h - Manège
Camelia Cavadia et Albena Dimitrova mettent au centre de leur roman deux couples inscrits dans une dynamique opposée. Pour l'une, ils vivent une relation insolite qui transcende les différences d'âge, les mentalités et la culture. Pour l'autre, deux êtres qui ne faisaient qu'un voient leur unité voler en éclat. A partir de cet espace ouvert qu'est le couple, les deux auteurs partageront leurs regards sur notre monde, son évolution et les tensions entre la sphère intime et la société.

Chroniques criminelles
Astrid Manfredi - Alexandre Seurat

10h - Manège
Inspirés de faits divers, les romans d'Astrid Manfredi et d'Alexandre Seurat soulèvent des interrogations sur la responsabilité de chacun dans la tragédie. Maltraitance, meurtre, les auteurs ont choisi de mettre en lumière l'horreur. Mais comment écrire la barbarie ? Quelle place tient le fait divers dans la construction du roman ?

Envers et contre vous
John Henry - Saïdeh Pakravan - Parisa Reza

10h30 - Bibliothèque Georges Brassens
John Henry, Saideh Pakravan et Parisa Reza nous immergent dans des pays où le régime politique, la religion et les coutumes pèsent sur la vie des individus : comment se dégager d'un tel poids sans pour autant renier ses origines ? Comment faire valoir ses droits dans une société qui les restreint ?

Aiguiser sa plume
Yves Bichet - Kamil Hatimi - Fabrice Vigne

11h - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
Écrire pour dénoncer les travers d'une société est devenu courant, mais quel style choisir pour être efficace ? Pour quels enjeux ? Yves Bichet, Kamil Hatimi et Fabrice Vigne nous invitent à réfléchir sur l'acte d'écrire comme moyen de transgression.

Vous avez dit roman ?
Mathias Enard - Michel Moutot - João Pinto Coelho

14h - Manège
Mathias Enard, Michel Moutot et João Pinto Coelho ont tous les trois choisi la forme romanesque à partir d'une recherche documentaire extrêmement dense et précise pour nous dire le monde. Le roman domine depuis des siècles les autres genres et ne cesse de faire des adeptes. Pourquoi l'écrivain fait-il ce choix ? Et pourquoi le lecteur privilégie-t-il le roman par rapport à l'essai ?

Équations littéraires
François-Henri Désérable

15h - Médiathèque Jean-Jacques Rousseau
François-Henri Désérable nous ouvre les portes de son roman et de son personnage, Evariste Galois, prodige des mathématiques longtemps incompris. Le mystère reste entier autour de cet homme dont très peu de choses nous sont parvenues : autant d'éléments qui invitent à nous questionner sur les notions de mythe et de génie.

Des obéissances
Kamil Hatimi - Guillaume Lemiale - Sergio Soave

16h - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
La baronne Tamara Wirth dite Margarine, Dragan Chenah le journaliste empêché de la Houlette casablancaise et Tommaso Prina l'homme obnubilé par « une question de principe », sont tous trois des personnages qui nous permettent de nous interroger sur notre penchant à la soumission alors que la révolte est nécessaire.

Les mots pour le dire
Carys Bray - Sophie Daull

17h - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
Deux romans qui explorent les confins du doute et de l'espérance, quand la famille vole en éclats. Carys Bray  et Sophie Daull racontent la disparition d'un enfant avec un style précis comme un scalpel : tantôt graves ou désespérés, tantôt drôles et apaisés, elles ont trouvé les mots pour le dire et pour l'écrire. Comment les mots peuvent contenir ce qui par définition relève de l'inénarrable ? Comment l'écriture se fraye-t-elle un chemin à travers l'inacceptable et l'indicible ?

DIMANCHE 29 MAI
Métissages
Alexandre Civico - Cécile Huguenin

10h - Cloître du Musée Savoisien (repli au Manège en cas de pluie)
Contraints de quitter leur terre natale dans leur jeunesse, les personnages de Cécile Huguenin et Alexandre Civico sont en quête d'identité et nous interrogent. Comment se construire entre deux cultures, lorsque le métissage devient lourd à porter ? Comment faire face aux difficultés d'être soi dans un pays qui n'est pas le nôtre ?

Êtres de fiction et êtres de chair
François Désérable - Guillaume Lemiale

11h - Hôtel de Cordon
Entre fiction et histoire, la bio-fiction suscite des interrogations, auxquelles Guillaume Lemiale et François-Henri Désérable tenteront de répondre : pourquoi avoir recours à ce genre littéraire ? Quelles sont les difficultés de ce choix narratif ? Quelle relation entretiennent les auteurs avec leur sujet ? Réalité et imaginaire s'entremêlent pour mieux mettre en lumière les destins autant exceptionnels que tragiques de Tamara et Evariste.

Le Roman miroir de la société ?
Kamil Hatimi - John Henry - Dominique Scali

14h30 - Hôtel de Cordon
Qui mieux que Balzac avec ses personnages de la comédie humaine nous a fait comprendre le XIXème siècle ? Nos écrivains ont-ils cette vocation à peindre au plus près notre société aussi bien en décrivant notre contemporain que notre Histoire ?
 
 
SITE CATALUNA
IMAGES REMY PORCAR
PHOTOS THIBAUD EPECHE
Le Festival du premier roman de Chambéry est membre de RELIEF et adhère à ses objectifs de transmission et de soutien à la création littéraire.