FERMER
Verena Boos
Blutorangen
Aufbau Verlag

Photo Winfried Höh
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
15h - Espace Larith
Rencontre scolaire en allemand
17h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Enquête d’identité avec Saïdeh Pakravan et Michel Serfati
Samedi 28 mai
10h - Espace Malraux
Atelier de traduction allemand
14h - Hôtel de Cordon
Rencontre en allemand
 
La jeune Espagnole Maite découvre un jour une photo de son père en uniforme de la Wehrmacht. Bien décidée à élucider ce mystère, elle mène son enquête qui conduit le lecteur à suivre, de Valence à Munich, de 1939 à 2004, le destin de deux familles : celle du franquiste Francisco et celle du républicain Antonio.

Verena Boos est lauréate 2016 de la résidence croisée Aquitaine-Hesse à l’ECLA de Bordeaux.
 Antonio konzentrierte sich auf die Kapitel seiner Geschichte, in der die Guardia Civil nicht vorkam. Die Wege seiner Flucht mit Julia. Wie die Franzosen sie im Lager behandelten, die indésirables aus Spanien, er bemühte sich, fair zu sein, und erzählte von seinem Chef im Café und den Gesten der Solidarität. Schließlich der Zug nach Deutschland, der Halt in München, das neue Leben in Bayern. Alles wahr, nur nicht die ganze Geschichte. Es gibt die Gnade des Schweigens. 
FERMER
Carys Bray
A Song for Issy Bradley
Windmill Books
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
17h30 - Hôtel de Cordon
Rencontre en anglais
Samedi 28 mai
9h - Réveil littéraire
Sur inscription
10h - Espace Malraux
Atelier de traduction anglais
17h - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Les Mots pour le dire avec Sophie Daull
 
Explorant les conséquences dévastatrices de la mort d’un enfant sur une famille de mormons dont les certitudes religieuses volent alors en éclats, ce récit émouvant et sensible, non dépourvu d’humour malgré la gravité du sujet, est aussi un hymne à la famille.
 She should beg and plead, find the right words ; words that will release the magic of healing and bind Issy to mortality before it’s too late, but all she can think of is please. Please, please, please… So feeble, she knows it won’t work. She needs more, a game-changing word, one she can shout through the hospital ceiling to the deity that is preparing to steal her daughter. A word like Rumpelstiltskin, a word which will overpower and break Him. 
FERMER
Camelia Cavadia
Vina
Editura Trei
RENCONTREZ-LA !
Samedi 28 mai
10h - Manège
Je t’aime moi non plus
avec Albena Dimitrova
14h - Salle du Verger
Rencontre et atelier de traduction en roumain
 
L’histoire se construit autour d’un jeune couple, Tomas H., écrivain d’un roman qui devient très vite best-seller, et sa femme Stella, professeur universitaire. Dépassé par le succès de son premier livre, il sombre dans l’alcoolisme. Le couple se perd, leur amour se brise. C’est la descente aux enfers. Isolé de ceux qu’il aime plus que tout, Tomas H. se laisse submerger par la culpabilité. Mais à qui la faute ?
 Au devenit din nou prieteni abia după ce au înţeles că oamenii greşesc atunci când îşi doresc să fie ca-nainte. Şi asta pentru simplul fapt că niciodată un lucru nu mai poate fi la fel. Timpul care trece nu ne găseşte niciodată la fel cum ne-a lăsat, experienţele de orice fel îşi pun amprenta peste noi şi în fiecare zi devenim alţii. Mai buni, mai răi, mai înţelegători, mai trişti, mai veseli, dar niciodată la fel. Au devenit din nou apropiaţi când au înţeles că fiecare moment al vieţii este preţios în felul lui. Tocmai pentru că este unic. 
FERMER
Alexandre Civico
La terre sous les ongles
Rivages

Photo Léa Crespi
RENCONTREZ-LE !
Vendredi 27 mai
11h - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Alexandre Seurat
13h30 - Manège
Rencontre scolaire
16h - Cloître du Musée Savoisien
(repli à l’Hôtel de Cordon en cas de pluie)
Français mon amour avec Albena Dimitrova
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
11h30 - Chapiteau Livres
Bibliothèques idéales
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
11h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli à l’Hôtel de Cordon en cas de pluie)
Métissages avec Cécile Huguenin
 
Dans la nuit, un homme commence son périple en direction de l’Espagne, un paquet cognant sans cesse dans le coffre. Cadix, destination finale de ce long voyage, marque le début et la fin d’une quête d’identité. Ce livre est le récit d’une grande souffrance et celui de la révolte finale d’un immigré de deuxième génération, raconté d’une écriture crue, violente et efficace.
 L’enfance a été banale. Toutes les enfances sont banales. Tes uniques points de comparaison étaient les copains du quartier. Arabes, Yougoslaves, Manouches, et Français. La plupart d’entre vous possédaient deux langues et méprisaient le pays d’origine. La langue des parents était chez tous une langue inculte, une langue au goût de terre, de poussière et de fuite, une langue crasseuse qui fait honte.  
FERMER
Sophie Daull
Camille mon envolée
Philippe Rey

Photo Dominique Journet-Ramel
RENCONTREZ-LA !
Jeudi 26 mai
14h - Centre pénitentiaire d’Aiton
Rencontre non ouverte au public
Vendredi 27 mai
9h - Petit déjeuner littéraire
Sur inscription
11h - Manège
Tchat avec les élèves du lycée de la Ramée
13h30 - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Céclie Huguenin
15h - Manège
Rencontre scolaire avec Astrid Manfredi
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
11h – Chapiteau Livres
Bibliothèques idéales
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
17h - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Les Mots pour le dire avec Carys Bray
 
Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, seize ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d'une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire. Écrire pour ne pas oublier, écrire pour rester debout, pour vivre. Un véritable cri d’amour à celle partie trop tôt.
 C'est un rapport parfaitement absurde parce que je l'adresse à une morte; je te dis tu, je te dis mon chaton, alors que tu ne m'entends plus. Parfaitement absurde aussi parce que bien sûr je n'oublierai jamais ; mais je te le dois. Tu as si peu vécu que les quatre derniers jours de ta vie méritent bien un peu de précision historique. Et puis je m'ennuie sans toi, sans t'écrire. 
FERMER
François-Henri Désérable
Evariste
Gallimard

Photo Catherine Hélie, Gallimard
RENCONTREZ-LE !
Samedi 28 mai
11h - Manège
Tchat avec les lecteurs de Iasi (Roumanie)
15h - Médiathèque Jean-Jacques Rousseau
Équations littéraires
16h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
11h - Hôtel de Cordon
Êtres de fiction et êtres de chair avec Guillaume Lemiale
 
A quinze ans Evariste Galois découvre les mathématiques, à dix-huit il les révolutionne, à vingt il meurt en duel. Une vie courte et pourtant marquée par l’Histoire, aux côtés d’un Nerval, d’un Dumas ou encore d’un Cauchy. Une existence fulgurante, où le génie se révèle au rythme des passions du jeune homme.
 Regardez-le, ce jeune homme : son poignet danse au-dessus de la feuille; sautille; virevolte; et la feuille s’emplit de formules si profondes qu'elles semblent venir du fin fond de la nuit, des puissances célestes, de la main même du Vieux. 
FERMER
Albena Dimitrova
Nous dînerons en français
Galaade

Photo Romaric Vinet-Kammerer
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
16h - Cloître du Musée Savoisien
(repli à l’Hôtel de Cordon en cas de pluie)
Français mon amour avec Alexandre Civico
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
10h - Manège
Je t’aime moi non plus avec Camelia Cavadia
 
Avec ce roman, charnel et bouleversant, qu’elle a choisi d’écrire en français et non en bulgare, Albena Dimitrova nous livre une magnifique histoire d’amour portée par une langue « avec accent », à la fois forte et poétique. Elle nous offre aussi un regard aiguisé sur la société néo-libérale d’aujourd’hui.
 Le communisme s'est écroulé. Le rapport de Guéo l'aurait peut-être sauvé. Les messages de mes paupières gardent leur secret, mais j'ai la vie sauve. Je rumine les signes, les recoins les plus éloignés. Je tente de comprendre. Je reprends tout depuis le début. Les choses se bousculent à l’intérieur. Je ne retrouve même pas notre premier baiser. Je l’ai perdu. 
FERMER
Claire Fuller
Our Endless Numbered Days
Fig Tree

Photo Adrian Harvey
RENCONTREZ-LA !
Jeudi 26 mai
9h30 - CANOPE de Savoie
Rencontre scolaire
Vendredi 27 mai
9h - Manège
Rencontre scolaire
15h30 - Manège
Rencontre scolaire
 
Peggy Hillcoat a huit ans lorsque son père l'arrache au monde qu'elle a toujours connu pour l'emmener vivre dans une cabane isolée au fin fond des forêts allemandes. Loin de sa mère, pianiste de renom, et aux côtés d'un père prisonnier de son obsession survivaliste, Peggy va apprendre la solitude et surtout la lutte pour la survie, dans un univers d'une âpreté inimaginable, avec pour seules compagnies son père et un piano muet.
Roman traduit en français : Les Jours infinis, Stock
 Dates only make us aware of how numbered our days are, how much closer to death we are for each one we cross off. From now on, Punzel, we're going to live by the sun and the seasons. He picked me up and spun me around, laughing. Our days will be endless. 
FERMER
Kamil Hatimi
La Houlette
ElyZad
RENCONTREZ-LE !
Samedi 28 mai
11h - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Aiguiser sa plume avec Yves Bichet et Fabrice Vigne
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
16h - Hôtel de Cordon
Des obéissances avec Guillaume Lemiale et Sergio Soave
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
14h30 - Hôtel de Cordon
Le Roman miroir de la société ? avec John Henry et Dominique Scali
 
Dragan Chenah, journaliste à la Houlette Casablancaise, découvre qu’il a perdu la faculté d’écrire. Il entame alors une thérapie et remonte le cours de sa vie entre ses origines et l’Histoire. Porté par une ironie féroce et un humour sarcastique, Kamil Hatimi pose un regard critique sur le Maroc du XXI siècle et met en évidence les paradoxes de ce pays.
 Il avait appris à reconnaître et maîtrisait à la perfection les rituels langagiers bordant les relations sociales marocaines. Il connaissait toutes les arabesques, les virgules, les pommades et les enluminures de la phraséologie quotidienne et savait qu’à chaque situation sociale, chaque événement, sacré ou profane, correspondait une formule prête à l’emploi qu’il suffisait de dire au bon moment, avec la bonne intonation et le bon rythme[…]. 
FERMER
John Henry
Quand les ânes de la colline sont devenus barbus
Diagonale
RENCONTREZ-LE !
Samedi 28 mai
9h - Petits déjeuners littéraires
Sur inscription
10h30 - Bibliothèque Georges Brassens
Envers et contre vous avec Saïdeh Pakravan et Parisa Reza
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
14h30 - Hôtel de Cordon
Le Roman miroir de la société ? avec Kamil Hatimi et Dominique Scali
 
A cause de la folie des hommes, Jack de Kaboul épouse une vie paradoxale, tissée sur le fil. Résister jusqu’à embrasser une double vie, forcer le destin et s’enfuir, tel est le prix de la liberté pour certains enfants d’Afghanistan.
 Ils se seraient dit des mots durs à vous transpercer les yeux d’eau salée et des mots tendres et moelleux sur lesquels on dormait les nuits de pleine lune, sur le toit, après avoir mangé du mouton grillé. 
FERMER
Cécile Huguenin
La saison des mangues
Héloïse d'Ormesson

Photo David Ignaszewski-koboy
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
13h30 - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Sophie Daull
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
10h30 – Chapiteau Livres
Bibliothèques idéales
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
10h - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Métissages avec Alexandre Civico
 
Portrait de trois générations de femmes, sur trois continents. Les vies de Radhika, Anita et Mira, intimement liées par le déracinement, l’exil forcé, mais aussi leur culture. Un long voyage initiatique aux couleurs de l’Inde, de l’Afrique, de l’Angleterre et de la France, où le destin de ces femmes s’écrit douloureusement, mais où la poésie de l’écriture nous invite à savourer la vie.
 Longtemps elles ont parlé, parlé et pleuré ensemble. Rassemblé des lambeaux d'histoire, recollé les fragments d'information dont chacune dispose. Femme d'ici et d'ailleurs, femme établie et femme nomade, elles sont avant tout mères. Elles savent qu'elles ne peuvent pas tout comprendre, pas tout expliquer. Elles étaient d'accord pour accepter le mystère et respecter leur secret. 
FERMER
Laia Jufresa
Umami
Literatura Mondadori

Photo Claudia Leal
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
10h - Entretien littéraire
Sur inscription
17h - Médiathèque Jean-Jacques Rousseau
Regards croisés, miradas cruzadas avec Pierre Ducrozet et Mathias Enard
Samedi 28 mai
10h - Musée des Beaux-arts
Atelier de traduction espagnol
14h - Musée des Beaux-arts
Rencontre en espagnol
17h - Chapiteau Livres
Bibliothèques idéales avec Parisa Reza
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
 
Ce roman choral mêle les destins de cinq personnages affrontant le deuil, l’absence ou l’abandon. Dans ce récit émouvant, empreint de mélancolie mais aussi d’une véritable drôlerie, la vie se parfume de saveurs douces et amères, d’où le titre Umami, mot japonais désignant la cinquième saveur.
Roman traduit en français : Umami, Buchet Chastel
 Umami es el título perfecto. Tratar de decir quién fue mi mujer es tan necesario y tan imposible como explicar el umami [...]. Complejo y a la vez claro y redondo, como era también la Noe : tan conocida como impredecible. Es un título perfecto porque nadie lo entendería y yo nunca entendí cabalmente a Noelia. Tal vez por eso nunca me aburrí de ella. Tal vez es sólo eso el amor. O la escritura : el esfuerzo por poner a una persona en palabras a sabiendas de que nadie es para los otros más que un caleidoscopio : sus mil reflejos en el ojo de una mosca. 
FERMER
Guillaume Lemiale
Margarine
Les Éditions du Sonneur
RENCONTREZ-LE !
Samedi 28 mai
16h - Hôtel de Cordon
Des obéissances
avec Kamil Hatimi et Sergio Soave
Dimanche 29 mai
11h - Hôtel de Cordon
Êtres de fiction et êtres de chair
avec François-Henri Désérable
 
La baronne Wirth, alias Margarine, décide sur son lit de mort de confesser son histoire et d’avouer son lourd secret de jeunesse : sa prostitution forcée pendant la Seconde Guerre mondiale. Dotée d’une autodérision acerbe et d’une grande lucidité, elle nous invite à réfléchir sur l’instinct de soumission et la difficulté de se révolter.
 Ma nuit a mis fin à ses jours, elle s’est suicidée. S’immisçant à travers mes voilures, un pâle rayon de lumière pointe déjà, telle une promesse d’un renouveau. Mais la vie ment. Elle nous fait croire à chaque aube, à chaque printemps, que les choses sont immuables, que tout perdurera. 
FERMER
Astrid Manfredi
La Petite Barbare
Belfond
RENCONTREZ-LA !
Mercredi 25 mai
14h - Centre pénitentiaire d’Aiton
Rencontre non ouverte au public
Jeudi 26 mai
13h30 - Manège
Rencontre scolaire avec Valérie Perrin
Vendredi 27 mai
11h - Manège
Rencontre scolaire avec Saïdeh Pakravan
15h - Manège
Rencontre scolaire avec Sophie Daull
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
10h - Manège
Chroniques criminelles avec Alexandre Seurat
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
 
Inspiré de l’affaire du « gang des barbares », ce roman retrace le parcours chaotique d’une jeune adolescente perdue dans les tours de béton de sa cité, rêvant d’une vie de paillettes et d’amour, et qui pourtant assiste à l’insoutenable sans rien dire. En prison, la Petite Barbare se raconte et se libère, grâce à l’écriture et la lecture.
 Dans l’impasse du futur, nous revêtons nos habits de beaux gosses pour démontrer que notre violence est plus belle que l’indifférence. Nous ne sommes pas des bêtes, ni même des monstres. Nous sommes le fruit des entrailles du déni. 
FERMER
Michel Moutot
Ciel d'acier
Arléa
RENCONTREZ-LE !
Jeudi 26 mai
10h - Centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse
Rencontre non ouverte au public
15h - Manège
Rencontre scolaire
Vendredi 27 mai
9h - Petit déjeuner littéraire
Sur inscription
13h30 - Manège
Rencontre scolaire avec Valérie Perrin
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
14h - Manège
Vous avez dit roman ? avec Mathias Enard et João Pinto Coelho
16h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
 
New-York, 11 septembre 2011 : quand les tours jumelles s'effondrent, John La Liberté s’engage auprès des secouristes pour démonter des tonnes d’acier fumant. Ironworker comme des générations entières de sa tribu d’Indiens Mohawks, il incarne ces héros ordinaires qui ont bâti l’Amérique moderne, parfois au prix de leur vie.
 Pour nous les monteurs d'acier indiens, ces gratte-ciel seront nos pyramides d'Égypte, notre Empire State Building, nos chefs d'œuvre. Nos pères, nos grands-pères, et leurs ancêtres avant eux ont bâti les ponts, les villes, les monuments de l'Homme blanc. Les passerelles, les montagnes de fer, les cités de l'Amérique. 
FERMER
Saïdeh Pakravan
Azadi
Belfond

Photo Taghi Naderzad
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
11h - Manège
Rencontre scolaire avec Astrid Manfredi
17h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Enquête d’identité avec Verena Boos et Michel Serfati
Samedi 28 mai
10h30 - Bibliothèque Georges Brassens
Envers et contre vous avec John Henry et Parisa Reza
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
14h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Matrice littéraire avec Parisa Reza
 
Mahmoud Ahmadinejad accède pour la seconde fois au pouvoir à Téhéran, après des élections truquées. La jeunesse iranienne, dont Raha et ses amis, manifeste pour «Azadi», cette liberté qui leur est refusée. La violente répression des manifestations conduit à l’arrestation de Raha, qui devra se battre pour que justice lui soit rendue. L’auteur nous plonge dans un pays où la loi n’est pas la même pour tous et où le sort des femmes laisse indifférent.
 Vaut-il mieux supporter une vie difficile sous un régime que l’on méprise et rester dans son propre pays ou bien partir et passer le reste de sa vie à en garder la nostalgie et comparer sans fin le neuf avec le vieux, trouvant toujours le neuf en deçà de ses attentes ? 
FERMER
Valérie Perrin
Les Oubliés du dimanche
Albin Michel

Photo Valentin Lauvergne
RENCONTREZ-LA !
Mercredi 25 mai
15h - Bibliothèque d’Argentine
18h - Médiathèque de Bourg-Saint-Maurice
Jeudi 26 mai
13h30 - Manège
Rencontre scolaire avec Astrid Manfredi
Vendredi 27 mai
9h30 - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Michel Serfati
13h30 - Manège
Rencontre scolaire avec Michel Moutot
15h - Salle du Verger
Filme-moi un roman avec Yves Bichet et Pasquale Ruju
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Samedi 28 mai
15h - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Contes modernes avec Jean-Paul Didierlaurent
16h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
 
Faute de connaître sa propre histoire, Justine, vingt et un ans, se passionne pour celle d’Hélène, presque centenaire. Sa vie est un roman : sa rencontre avec Lucien en 1933, leur amour, la guerre, le juif Simon planqué dans la cave, la trahison, la Gestapo, la déportation… Justine extorque peu à peu à la vieille dame de lourds secrets et finit par affronter ceux de sa propre famille.
 J'aime deux choses dans la vie : la musique et le troisième âge. Je danse presque un samedi sur trois au club Paradis qui se trouve à trente kilomètres des Hortensias. Mon Paradis est un sorte de cube en béton armé planté au milieu d’un pré avec un parking improvisé sur lequel je roule parfois des pelles alcoolisées à des personnes de sexe opposé vers cinq heures du matin. 
FERMER
João Pinto Coelho
Perguntem a Sarah Gross
Dom Quixote
RENCONTREZ-LE !
Samedi 28 mai
9h - Cloitre du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Rencontre en portugais
14h - Manège
Vous avez dit roman ?
avec Mathias Enard et Michel Moutot
 
Kimberly Parker fuit un terrible secret. Peu importe où, dans les couloirs de l'université, dans le ghetto à Cracovie ou dans les rues d'Auschwitz, elle est submergée par une histoire brutale entre douleur et survie. Profondément cinématographique, ce roman révèle la ville d’Oświęcim, tristement célèbre pour avoir abrité le camp d’extermination d’Auschwitz.
 Há muito a Grande Sinagoga e a Igreja da Virgem Maria se olhavam com complacência pour cima dos telhados de Oshpitzin. Era ali que Sarah Gross aprendera a ser feliz. Mas eles chegaram e mudaram tudo. Até o nome da cidade. Auschwitz ? Que raio era Auschwitz ? 
FERMER
Parisa Reza
Les jardins de consolation
Gallimard

Photo Catherine Hélie, Gallimard
RENCONTREZ-LA !
Samedi 28 mai
10h30 - Bibliothèque Georges Brassens
Envers et contre vous avec John Henry et Saïdeh Pakravan
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
17h - Chapiteau Livres
Bibliothèques idéales avec Laia Jufresa
17h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
11h - Manège
Tchat avec les lecteurs de Ouahigouya (Burkina Faso)
14h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Matrice littéraire avec Saïdeh Pakravan
 
Talla et Sardar, bergers issus d’une famille paysanne et illettrée, et leur fils Bahram, traversent l’histoire iranienne des années 1920 à 1953. Bahram, qui fera ses études à l’université de Téhéran, croira à la transformation de la société incarnée par Mossadegh. A travers ce récit, l’auteur dépeint la révolte dans un pays où le changement est un long combat.
 L'homme se révèle dans la défaite... Tu verras, à chaque fois que tu feras ton devoir d'homme, la défaite sera là. Autant l'aimer et la chérir. Bois-là comme le thé qui a l'amertume du poison la première fois, mais après, si tu l'acceptes, il te révélera à toi-même. 
FERMER
Dominique Scali
A la recherche de Newbabylon
La Peuplade
RENCONTREZ-LA !
Vendredi 27 mai
10h - Hôtel de Cordon
De l’or, du pétrole, rien que de la poussière...
avec Lionel Salaün
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
Dimanche 29 mai
14h30 - Hôtel de Cordon
Le Roman miroir de la société ?
avec Kamil Hatimi et John Henry
 
Dans ce western palpitant, qui dépeint avec minutie l’Ouest américain des années 1800, le Révérend Aaron, Charles Teasdale, Russian Bill et Pearl Guthrie fouillent le désert à la poursuite d’un idéal impossible, laissant derrière eux les empreintes de leurs destins. Dans un monde où rien ne dure, « il n’est pas question de fuir la mort, mais de choisir son arène ».
 Tout serait si simple si nous n'avions pas le choix, si la vie pouvait être réduite à une quête unique, soliloqua-t-il. Un combat qui se répéterait au nom d'une même visée. C'est la multiplicité des désirs qui nous étourdit. Qui rend la nécessité partielle et l'échec, incontournable, continuait-il sans réaliser qu'il égarait son auditoire. 

Dominique Scali est lauréate du réseau de lecteurs québécois.
FERMER
Michel Serfati
Finir la guerre
Phébus
RENCONTREZ-LE !
Jeudi 26 mai
15h - EHPAD les Charmilles
Vendredi 27 mai
9h30 - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Valérie Perrin
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
14h30 - Maison d’arrêt de Chambéry
Rencontre non ouverte au public
Vendredi 27 mai
17h30 - Cloître du Musée Savoisien
(repli au Manège en cas de pluie)
Enquête d’identité avec Verena Boos et Saïdeh Pakravan
 
Confronté au brutal suicide de son père, Alex cherche à comprendre les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable. Une mystérieuse lettre en provenance d’Algérie l’incite à explorer la piste de son père mobilisé au sud de Tébessa en 1959. Là-bas, il découvrira une culture fascinante, des paysages grandioses et Kahina – l’auteure de la lettre –, mais aussi les affres de la guerre qui ont tôt fait de transformer les héros en bourreaux.
 Alex savait qu’il n’y a pas de réalité ni de vérité anciennes en dehors des souvenirs, et il se méfiait des souvenirs, surtout les bons, ce sont eux qui mentent le mieux, habillés d’un halo pastel. Les plus douloureux sont plus nets, en couleurs violentes et crues. 
FERMER
Alexandre Seurat
La maladroite
Le Rouergue

Photo Renaud Monfourny
RENCONTREZ-LE !
Vendredi 27 mai
11h - Théâtre Charles Dullin
Rencontre scolaire avec Alexandre Civico
12h30 - Chapiteau Livres
Dédicaces
15h - Manège
Rencontre scolaire
Samedi 28 mai
10h - Manège
Chroniques criminelles avec Astrid Manfredi
12h - Chapiteau Livres
Dédicaces
 
Inspiré par des faits tristement réels, La maladroite est l’histoire tragique d’une petite fille, maltraitée par ses parents. L’auteur nous dévoile son calvaire, à travers le regard des services sociaux, du personnel médical, des enseignants, mais aussi des membres de la famille. Tous spectateurs désarmés d’un drame silencieux, ils recomposent la vie volée de cette petite fille, en interrogeant la responsabilité de chacun.
 Une famille bricolée, oui, une famille rapiécée, une famille où rien ne se dit, mais où les drames se passent au vu de tous, et en silence, sans que personne ne s’interpose. 
FERMER
Sergio Soave
La ricevuta
Nino Aragno editore
RENCONTREZ-LE !
Vendredi 27 mai
11h - Salle du Verger
Rencontre scolaire
Samedi 28 mai
10h - Salle du Verger
Atelier de traduction italien
14h - Manège
Rencontre en italien
16h - Hôtel de Cordon
Des obéissances avec Kamil Hatimi et Guillaume Lemiale
 
En 1943, les autorités fascistes réquisitionnent plusieurs quintaux de farine à Tommaso Prina, propriétaire du plus important moulin de Savigliano et lui remettent un reçu. Tommaso égare ce document et dédie une bonne partie de sa vie à le retrouver et à faire valoir ses droits, quitte à perdre progressivement contact avec son époque et sa propre famille.
 Alla fine, gli rilasciarono una ricevuta. A veder partire il carico, senza una lira di caparra, non si sentiva tranquillo. Ma che poteva fare ? Si aggrappò alla frase di Santovito : ‘Di che ha paura, Prina ! Lo Stato paga sempre, magari tardi, ma sempre’. e seguì i carri fino alla curva dove li vide sparire, caracollando  
      
 
29e édition du Festival du premier roman de Chambéry du 26 au 29 mai 2016
 
les lauréats


Verena Boos
(Allemagne)
 


Carys Bray
(Royaume-Uni)
 


Camelia Cavadia
(Roumanie)
 


Alexandre Civico
             


Sophie Daull
 


François-Henri Désérable
 


Albena Dimitrova
 


Claire Fuller
(Royaume-Uni)
             


Kamil Hatimi
 


John Henry
 


Cécile Huguenin
 


Laia Jufresa
(Espagne)
             


Guillaume Lemiale
 


Astrid Manfredi
 


Michel Moutot
 


Saïdeh Pakravan
             


Valérie Perrin
 


Joao Pinto Coelho
(Portugal)
 


Parisa Reza
 


Dominique Scali
(Québec)
             


Michel Serfati
 


Alexandre Seurat
 


Sergio Soave
(Italie)
  Ces auteurs, plébiscités par les lecteurs, n’ont pu se libérer pour le Festival :

Christophe Boltanski
Claudio Giunta (Italie)
Daniel Grenier (Québec)
Dörte Hansen (Allemagne)
Pascal Manoukian
Federico Maria Sardelli (Italie)
Valérie Toranian
 
 
SITE CATALUNA
IMAGES REMY PORCAR
PHOTOS THIBAUD EPECHE
Le Festival du premier roman de Chambéry est membre de RELIEF et adhère à ses objectifs de transmission et de soutien à la création littéraire.